TSIGANES L’ame voyageuse

Bride In A Red Dress

Les TSIGANES, un peuple toujours méconnu !!! Leur premier signalement en France date du XV siècle, et pourtant 500 ans plus tard, leur nationalité française soulève toujours la polémique. Jadis, invités à la cour des rois, ils sont aujourd’hui l’objet d’un rejet permanent. L’origine indienne des tsiganes parfois controversée est avancée comme un fait historique. Plusieurs dizaines de millions vivent toujours en Inde et pérennisent un mode de vie emprunté au passé. Leur migration par les Balkans dès le X siècle, a essaimé dans toute l’Europe ces «hordes» de tsiganes (selon les textes d’archives) estimées aujourd’hui autour de 10 à 12 millions. La rencontre en Turquie, Bulgarie, Macédoine, Roumanie, Moldavie de cette communauté minoritaire en souffrance corrobore cette marginalisation observée sur le territoire français…un peuple demeurant dans l’ombre des «gadgés» (non tsiganes). Mais certains, face à une acculturation programmée depuis longtemps, entrent en résistance, car leur «âme voyageuse» est le fondement de leur philosophie de vie. L’héritage culturel privilégie toujours l’apprentissage de la musique, l’univers circassien, le travail des métaux, du maquignonnage, de la vannerie… dont ils gardent jalousement les secrets…