SANS PERE, NI MARI (chine)

DSC4957.jpg

 

 

Retranchés dans les contreforts du Tibet, l’ethnie agriculteur des « Na », société matriarcale, constitue une culture unique au monde ; une société sans père, ni mari… Originaire d’une des branches des anciens Qiangs du plateau tibétain, ces Bouddhistes tibétains pratiquent la crémation lors de funérailles s’éternisant sur 3 jours…Longtemps protégés par un relief austère, la région accueille aujourd’hui un tourisme chinois en quête d’exotisme bouleversant les institutions en place…une acculturation des « Na » programmée depuis longtemps par le gouvernement chinois…Le peuple « Na » trouvera t’il ainsi la force de résister à l’inexorable avancée de la culture Han dans ces contrées reculées ?